Médias US : AQMI utilise le Polisario pour accéder à l’Atlantique via le Sahara

La nébuleuse terroriste Al-Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI) après avoir élu domicile dans la vaste étendue du Sahel, chercherait à présent à consolider ses bases et à étendre son champ d’action. Selon une chaîne de télévision américaine, Aqmi serait en train de convoiter un débouché sur l’Atlantique via le Sahara, en infiltrant et en offrant ses services au Polisario. Avoir un accès direct à l’Océan Atlantique équivaut à une voie de communication directe avec le monde extérieur qui faciliterait le trafic d’armes et de stupéfiants. La chaîne d’information Fox News précise dans une émission diffusée vendredi, que cette ambition est souvent  » évoquée par les militants de ce groupe terroriste dans les forums de discussions en ligne ». Selon Fox News, Aqmi, qui opère dans les pays du Sahel et d’Afrique du nord, a mis au point une stratégie qui vise à infiltrer le Polisario en lui offrant ses services. Bon nombre de médias et d’experts occidentaux ont parlé ces derniers temps, d’une véritable connexion entre la nébuleuse terroriste et le front Polisario qui trouvent leur compte dans les trafics de drogue, d’armes et d’immigrés clandestins. Leur collaboration s’étend aussi aux opérations d’enlèvement de ressortissants occidentaux dans la région du Sahel.

Citant des services de renseignements nord-africains, Fox News rappelle que pas moins de cinquante neuf (59) dirigeants et membres du Polisario ont été récemment impliqués dans des activités d’Aqmi. Après avoir réussi à pénétrer les territoires du Sahel comme le Mali, la Mauritanie, ou encore le Niger, le réseau Aqmi, explique Walid Phares, consultant de Fox News, a, sans aucun doute, montré l’intérêt de faire bouger ses cellules de recruteurs au Sahara (…), dans le but inavoué d’établir de nouvelles bases dans la région. L’objectif étant la création d’une zone qui s’apparenterait à la Somalie ou au Yémen, selon Walid Phares, également membre éminent de la Foundation for the Defense of Democracies, basée à Washington. De son côté, Steve Emerson, Directeur exécutif du Projet d’investigation sur le terrorisme (IPT), a confié à Fox News, qu’Aqmi constitue un danger pour l’Occident et les Etats-Unis, dont les intérêts sont souvent pris pour cibles. Il s’agit là d’un nouveau front de guerre pour les Etats-Unis, qui requiert une riposte agressive. D’après les deux experts, l’Administration américaine est consciente de la menace que représente AQMI sur toute la région en termes de recrutement et de coordination ». L’analyste de Fox News met enfin l’accent sur la nécessité de poursuivre les pourparlers sur le Sahara pour servir la cause de la paix.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*