ONU-Sahara Occidental : Köhler reçoit mardi à Lisbonne une délégation marocaine

Une délégation marocaine, conduite par le ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita est attendue ce mardi 6 mars à Lisbonne, (Portugal), pour des «discussions bilatérales» avec l’envoyé personnel du Secrétaire Général de l’ONU pour le Sahara, Horst Köhler.

Selon le communiqué du ministère marocain des Affaires étrangères, la délégation marocaine sera composée La délégation marocaine comprend Omar Hilale, représentant permanent du Royaume du Maroc auprès des Nations unies, Sidi Hamdi Ould Errachid, président de la région Laâyoune Sakia El Hamra et Ynja Khattat, président de la région Dakhla oued-Eddahab.

Cette rencontre, sur «l’invitation personnel» de l’envoyé personnel de l’ONU, vise à «parvenir à une solution politique définitive au différend régional autour du Sahara», indique le communiqué, précisant que la délégation marocaine sera «guidée», durant cette consultation, «par les fondamentaux de la position nationale», à savoir, le rejet de toute solution autre que l’autonomie pour le Sahara.

Vaste étendue désertique de 266.000 km², le Sahara occidental est une ancienne colonie espagnole passée en 1975 en grande partie sous l’administration du Maroc.

Rabat, qui le considère comme partie intégrante du territoire marocain, propose comme «compromis» une autonomie sous sa souveraineté. Mais le Front Polisario, soutenu par l’Algérie, réclame un référendum d’autodétermination, pouvant conduire à l’indépendance de ce territoire.

Horst Köhler, ancien président allemand, a été désigné en août 2017, pour aider les protagonistes à trouver une solution politique à ce conflit régional. Il a effectué en octobre dernier, sa première tournée dans la région et s’efforce depuis, de relancer les pourparlers dans ce litige territorial qui dure depuis des décennies.

Le 23 janvier dernier, Köhler avait invité les chefs de la diplomatie marocaine, algérienne, mauritanienne et le représentant du Front Polisario à Berlin pour des discussions. Il a déjà reçu dans la capitale d’Allemagne, les délégations du Polisario, de la Mauritanie et de l’Algérie et s’apprête à en faire de même avec la partie marocaine mais cette fois-ci à Lisbonne et non pas à Berlin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*