Londres prend note des efforts « sérieux et crédibles » du Maroc dans le règlement du conflit du Sahara

Le gouvernement du Royaume-Uni a déclaré ce jeudi, avoir « pris note » des efforts « sérieux et crédibles » déployés par le Maroc pour « aller de l’avant » vers un règlement politique définitif du litige territorial autour de son Sahara.
La position britannique a été formulée dans le cadre de l’accord sous forme d’échange de lettres, portant institution du dialogue stratégique maroco-britannique, qui a entamé ses travaux jeudi à Londres, sous la présidence du secrétaire d’État britannique des Affaires étrangères et du Commonwealth, Boris Johnson et du ministre marocain des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita, actuellement en visite en Grande-Bretagne.
Les responsables des deux pays ont discuté, à cette occasion, de divers volets de la coopération bilatérale et des questions régionales, et ont abordé le dossier du Sahara à propos duquel « le Royaume-Uni a pris note des efforts sérieux et crédibles faits par le Maroc pour aller de l’avant vers un règlement » de cette question, précise-t-on dans ledit accord.
Boris Johnson et Nasser Bourita ont également discuté des questions d’ordre international telles que la sécurité aérienne et maritime, la coopération en matière de lutte contre le terrorisme, un domaine dans lequel Londres souhaite « mieux comprendre le système interne marocain d’intervention en cas de crise », ainsi que les questions liées au commerce et aux investissements, à l’éducation, aux sports et à la culture.

A l’approche de sa sortie de l’Union européenne, le Royaume-Uni cherche à diversifier et à consolider sa coopération et ses échanges avec des pays tiers en dehors de la zone euro pour compenser le manque à gagner de l’économie britannique consécutif au brexit de l’espace Schengen.

Du côté marocain, le rapprochement avec le Royaume-Uni, une puissance mondiale et un des cinq membres permanents du Conseil de Sécurité de l’ONU, serait  fort utile à la position du Maroc dans le dossier du Sahara et de son intégrité territoriale.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*