Russie-Sahara: Un haut cadre du Polisario prend une douche froide à Moscou

Le soi-disant coordonnateur sahraoui avec la mission de l’ONU au Sahara «Minurso», M’Hamed Khaddad a été dépêche par la direction du Polisario pour une mission à Moscou, où il a, en tout et pour tout, pris une simple douche froide, après son entrevue avec le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Représentant spécial du président Vladimir Poutine pour les affaires du Moyen-Orient et de l’Afrique, Michaïl Bogdanov.

Dans un communiqué rendu public ce mardi 2 octobre, par ses services, le vice-ministre russe, Bogdanov s’est contenté de souligner «la nécessité de poursuivre les efforts avec la communauté internationale visant à aboutir à un règlement juste du conflit, de façon à améliorer la situation dans l’ensemble de la région maghrébine», sans faire la moindre allusion à l’option du référendum d’autodétermination que revendique le Polisario avec l’appui du régime algérien.

Dans ce document, Michaïl Bogdanov a également réitéré «son soutien» aux efforts de l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara occidental, Horst Köhler.

La nouveauté dans cet événement, c’est que le communiqué du diplomate russe a été fidèlement relayé, une fois n’est pas coutume, par les agences de presse algérienne «APS» et sahraouie «SPS» qui avaient l’habitude d’ajouter par excès de zèle, leur phrase magique «conduisant à l’autodétermination du peuple sahraoui».

Mais cette fois-ci les deux agences ont évité de trahir la fidélité au texte d’origine par peur de froisser la diplomatie russe, dont le pays est de surcroit un des cinq pays membres permanents du Conseil de Sécurité de l’ONU et qui s’apprête à se prononcer de nouveau, en ce mois d’octobre, sur le dossier du Sahara et l’avenir de la Minurso.

Le haut cadre du Polisario est donc rentré bredouille à Rabouni, à l’issue de sa mission à Moscou, où il a été dépêché sur ordre de ses mentors algériens, dans l’espoir de décrocher ne serait-ce, qu’un soutien symbolique de la diplomatie russe aux chimériques revendications du Polisario et aux fantasmes de l’oligarchie algérienne.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*