Une sainte alliance AQMI-Polisario au Sahara Occidental ?

Le démantèlement par les services de sécurité marocains d’une cellule terroriste liée à AQMI, dans le village d’Amgala au Sahara Occidental, est le signe avant-coureur de la détermination du réseau terroriste à étendre ses opérations au-delà de son triangle traditionnel aux confins de l’Algérie, de la Mauritanie et du nord du Mali. Une volonté confirmée par l’importance numérique de la cellule démantelée (27 membres) et des armes saisies dans trois caches à Amgala, située à environ 200 km de Laayoune. Le Maroc, jusque-là épargné par les opérations d’AQMI, semble désormais dans la ligne de mire du groupe terroriste. Surtout que la cellule démantelée était encadrée par un marocain vivant dans les camps d’AQMI, dans le nord du Mali. La saisie d’un important lot d’armes dans une localité du Sahara Occidental, confirme aussi les connexions d’AQMI avec le Front Polisario à travers les trafics en tous genres qui prospèrent dans la zone. Ces accointances ont été maintes fois signalées par les services de renseignements occidentaux, qui s’alarment de l’implication croissante des trafiquants dans les prises d’otages d’occidentaux revendiquées par AQMI.

L’arrestation, en décembre dernier, par les forces de sécurité mauritaniennes et maliennes de près d’une vingtaine de trafiquants de drogue, issus des rangs du Polisario, avait fini par convaincre les plus sceptiques de la porosité grandissante des liens entre AQMI et le front indépendantiste. Après ces arrestations, les services de sécurité maliens et mauritaniens ont pu établir que les trafiquants de drogue fournissaient aussi les groupes d’AQMI en vivres et en armes. Ils ne dédaignent pas non plus de participer aux opérations de prises d’otages, comme ce fut le cas de Omar Sahraoui, un vétéran du Polisario, qui avait organisé le kidnapping, en novembre 2009, de trois travailleurs humanitaires espagnols pour le compte d’AQMI.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*