Tindouf : les camps, la population sahraouie et les milliards d’Alger

tindouf_refugeeLa population sahraouie dans les camps de Tindouf continue de vivre dans la précarité la plus totale et ne tire le moindre bénéficie des milliards de dollars dépensés par le régime algérien pour sa propagande en faveur du Polisario et de l’imaginaire république sahraouie.
En réaction aux estimations d’experts algériens rapportées par le journal Algérie Times sur le montant de 250 milliards de dollars dépensés depuis 40 ans par le pouvoir en Algérie pour maintenir à flot le projet séparatiste au Sahara occidental, un sahraoui de Tindouf, médusé, s’est interrogé sur le bénéfice qu’en ont tiré les sahraouis de Tindouf. Ces derniers continuent de vivre dans le dénuement total et dans une région désertique parmi les plus inhospitalières. Comble de malheur, les sahraouis de Tindouf ne disposent ni du droit de s’exprimer librement, ni même de se déplacer en dehors des camps gardés par le DRS algérien et les supplétifs du Polisario, assure-t-il.
Une situation confirmée par l’ancien responsable du Polisario, Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud, qui a été banni des camps de Tindouf et séparé  de sa femme et ses enfants pour avoir simplement osé soutenir publiquement le plan d’autonomie au Sahara occidental, proposé par le Maroc. En fin connaisseur du Polisario pour y avoir longtemps servi, Mustapha Salma assure aujourd’hui que c’est le Polisario et l’Algérie qui entravent le retour des sahraouis chez eux.
Pour revenir au journal Algérie Times, le chroniqueur Hafid Bougara explique que « les budgets colossaux mis à la disposition d’une poignée de représentants des séparatistes, lobbies et médias, au grand dam du peuple algérien, n’ont jusque-là servi à rien ». En réalité, ces milliards de dollars tirés de la rentre gazière au détriment du peuple algérien, ont servi à maintenir une population sahraouie en dehors de l’histoire.

L’objectif est connu, comme le démontre le spécialiste du monde arabe, Jean-Marc Maillard. Les dirigeants algériens cherchent depuis des décennies à assurer l’hégémonie de l’Algérie au Maghreb et dans la région du Sahara et du Sahel. Le Maroc est le seul contrepoids dans la région. C’est pourquoi l’oligarchie politico-militaire algérienne cherche à tout prix à garder le problème du Sahara occidental comme un cailloux dans la botte du Maroc. Quant à la question des moyens pour prolonger ce bras de fer insensé, elle ne se pose même pas pour le régime algérien. L’énorme réserve de pétrodollars est là et il peut s’en servir comme il l’entend.

Un commentaire à propos de “Tindouf : les camps, la population sahraouie et les milliards d’Alger

  1. Excellent article.Ajoutons quand même que si le Maroc n’avait pas abrité le FLN,l’Algerie serait toujours française et le Maroc serait maître chez lui…Ceci dit afin de reconstituer TOUTE l’histoire…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*