Le Polisario craint d’être déstabilisé par les résultats du recensement au Maroc

rgph-2014-SaharaLes dirigeants du Polisario ne cachent pas leurs profondes inquiétudes quand à certaines vérités que fera éclater au grand jour, le 6e recensement décennal de la population lancé le 1er septembre à travers l’ensemble du territoire marocain, y compris dans provinces du Sahara Occidental.
Dès l’annonce de l’organisation de ce recensement général, le chef du Front Polisario, Mohamed Abdelaziz a convoqué son staff son QG à Rabouni, pour une réunion à huis-clos. Seul point inscrit à l’ordre du jour de cette réunion, le recensement et les moyens d’inciter la population au Sahara Occidental à ne pas y participer, rapporte un ancien cadre du front récemment mis à l’écart.
Agissant sous les consignes et les ordres des généraux de l’armée et des renseignements (DRS) Algériens, explique l’ancien cadre, la direction du Polisario a toujours rejeté les demandes du HCR de recenser les populations établies dans les camps de Tindouf, le but étant d’empêcher l’ONU et la communauté internationale de connaître le nombre exact des réfugiés originaires du Sahara Occidental.
En plus, ajoute-t-il, Mohamed Abdelaziz et ses lieutenants ont pris l’habitude de gonfler outre mesure l’effectif des réfugiés à Tindouf, pour obtenir le maximum d’aide internationale. C’est pour ces raisons qu’ils ont toujours eu une vraie phobie d’un recensement aussi bien dans les camps de Tindouf qu’au Maroc.
A présent, ajoute la même source, ils craignent que le Maroc n’exploite les résultats du recensement pour lequel ont été mobilisé plus de 73.000 agents recenseurs, pour renverser la vapeur à son profit dans le conflit territorial qui l’oppose au Polisario.
La direction du Polisario pense que cette opération va révéler le nombre exact des rgph-2014-Saharamarocains originaires du Sahara Occidental comme lors du recensement de 2004 qui avait établi que 30% de la population marocaine, soit 8,4 millions de personnes étaient d’origine berbérophone.
Le nombre de la population légale sera publié 2 mois après le démarrage de l’opération. Toutefois, il faut attendre 5 à 6 mois pour connaître les détails des bases de données recueillies par les recenseurs du Haut commissariat au plan (HCP), l’organisme officiellement chargé d’organiser le recensement 2014.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*